Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 21:20

On appelle "pères de l' Église" les premiers grands théologiens, qui ont travaillé au fondement de l'Eglise tout de suite après les apôtres. On distingue la période apostolique, qui considère les deux premiers siècles, et la période patristique, qui va jusqu'au septième siècle.
Eusèbe de Césarée présente les pères de l'Eglise comme des "embassadeurs des cieux"
Il faut distinguer deux méthodes : La philosophie dans la patristique et l'apologie dans la patristique

I La philosophie :
Il s'agit d'une récupération de la philosophie grecque pour nourrir la théologie, au service de la Foi : on parle d'une théologie philosophique. L'objectif des oeuvres patristiques est une proclamation ainsi qu'une défence de la Foi.
Deux Pères de l'Eglise représentent bien cette méthode : saint Justin et saint Clément d'Alexandrie

* Justin (100-165)http://www.1000questions.net/fr/Qui-sont/images/saint_justin.jpg
Né païen, Justin a étudié tous les philosophes grecs avant sa conversion.
Une fois converti, il choisit d'utiliser les philosophes grecs pour témoigner de sa foi, car pour Justin, "toute vérité est chrétienne". Or, la philosophie est une vérité en germe : pour Justin, les philosophes se rapprochent tous de la doctrine universelle du christianisme. Une phrase de ce philosophe et théologien l'illustre bien : "non pas que la doctrine de Platon soit étrangère à celle du Christ, mais elle ne lui est pas absolument identique"


http://remacle.org/bloodwolf/erudits/photius/StPhotios.jpg* Clément d'Alexandrie (150-215)
Pour lui, il y a une certaine harmonie entre le monde grec et le christianisme. Il est l'auteur de trois grandes oeuvres le Protreptique, le Pédagogue et les Stromates. Dans ses livres, Clément d'Alexandrie utilise la philosophie pour démontrer les erreurs des hérétiques et des païens. En effet, pour lui la philosophie ouvre au christianisme, elle doit être utilisée pour présenter la Foi, elle permet de préciser sa Foi personnelle, la philosophie rend la Foi plus vigoureuse par son caractère démonstratif, car la Foi est une quête de la connaissance.


II L'apologie :

Un apologète est un philosophe qui a progressé dans la Foi

* Irénée de Lyon (140-202)http://www.sources-chretiennes.mom.fr/upload/img/Irenee.jpg
Cet apologète fait une grosse sythèse contre les hérésies, réfutant les erreurs commises sur le contenu de la Révélation et de la Foi. Car Irénée de Lyon défend l'unité de la Foi en Christ qui doit entrainer l'unité de l'Eglise.
Il démasque alors les erreurs des gnostiques et réfute ces erreurs. Le mystère trinitaire n'est pas, en effet, une "énigme" trinitaire !
Sa théologie se résume en un mot : recapitulatio : Le nouvel Adam révèle en sa personne l'ancien Adam, le Verbe fait chair révèle tout l'homme, Il récapitule le monde sans frontière, ainsi que toute l'histoire du Salut.


* Tertullien (160-220)
Il condamne la philosophie, mais utilise sa méthode : si la philosophie étudie la sagesse, le chrétien vit la sagesse en Christ.
Tertullien défend une première théologie trinitaire, encourageant toujours la rupture entre la philosophie et la théologie.


III Les premières décisions théologiques

http://home.nordnet.fr/~caparisot/images/nicee.jpg

Arius remet en cause la trinité, ce qui entraine le concile de Nicée (en 325). On voit alors naitre une doctrine trinitaire.
Pour les théologiens, la philosophie sert la théologie. Le concile souligne l'importance de l'institution de la théologie, qui devient une véritable organisation magistérielle.


Conclusion
Les Pères de l'Eglise ont marqué la théologie de l'Eglise durant toute son histoire. Au début du XXeme siècle, un renouveau du thomisme (théologie basée uniquement sur saint Thomas d'Aquin) mettra les Pères de l'Eglise de côté, mais dans les années 50 la patristique ressort, en réponse à ce renouveau du thomisme. Ce débat sur l'importance à accorder au thomisme d'une part et aux Pères de l'Eglise d'autre part sera l'une des raisons du concile Vatican II

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article
28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 11:35

Vous connaissez tous wikipédia !
Mais avez-vous déjà visité WikiKto ?
Ce site, fait sous la même forme que la célèbre encyclopédie du net, contien de nombreux articles sur L'Eglise, sa théologie, sa spiritualité, et beaucoup d'autres choses encore...
pour le visiter, cliquez ici...

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 10:15
  1. Abréviations et références bibliques

 

Les chapitres et versets bibliques on été ajoutés longtemps après la rédaction des textes et forment un découpage cohérent du texte : le changement de chapitre indique souvent un changement de date, de lieu, de personnages et parfois, mais de manière moins évidente, de thème.

Les abréviations indiquent le livre, le chapitre et le ou les versets concernés.

Aide mnémotechnique pour retenir l'ordre des épîtres de saint Paul :

 

« RoCoCo GaEPhi ColThéThé TiTiTit Philémon »

(Romain,

 1 Corinthiens

 2 Corinthiens

 Galates

 Ephésiens

 Philipiens

 Colossiens

 1 Thessaloniciens

 2 Thessaloniciens

 1 Tite

 2 Tite

 Timothée

 Philémon)

 

Phm, 2Jn, 3Jn et Jude sont les 4 épitres les plus brèves. Elles n'ont pas de chapitre et sont simplement divisées en versets.

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 10:14
  1. Les traductions françaises

     

La difficulté se trouve alors dans le choix pour les traducteurs. En effet, parfois les différences entre les différents fragments sont parfois peu importantes, mais à l'opposé elles sont parfois très grandes. Il arrive même que d'une version à l'autre un verset ait disparu. Est-ce alors une faute de copie (oubli) ou un ajout pour défendre ses propres idées ??? Certains indices permettent de déterminer le plus proche du vrai texte/texte originel.

Ex : Ga 1, 18 → St Pierre est appelé Céphas, ce qui est assez rare, on peut donc en déduire que le texte est certainement le texte originel.

 

La richesse des mots grecs est une autre difficulté. Par exemple le verbe aimer a 4 mots grecs pour le désigner :

  • agapaô → en grec veut tout dire. Chez chrétiens a un sens plus profond.

  •  
    • eroô → + charnel, plus sensuel (même pour des goûts culinaires... !)

    • phileô → amour fraternel

    • stergô → amour filial avec connotation d'obéissance.

 

Exemple de difficulté de traduction : Jn 21,15 : Pierre m'aimes-tu ?

Jésus descend au niveau de Pierre (mais Pierre remontera par la suite) :

  •  
    • agapèis (plus que ceux-ci) ? ==> phileô

    • agapèis (tout court) ? ==> phileô

    • Philèis ? ==> phileô

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 10:13

Le texte grec

 

tà biblia = neutre pluriel : Les livres

Les écritures = l'Ancien Testament

de testamentum = diathèkè = bérith (hébreux) = Alliance

 

Le Nouveau Testament est entièrement écrit en grec.

Les premiers chrétiens vivaient dans un monde juif, car le judaïsme n'était pas monolithique, mais cela a vite posé des problèmes car lors de la chute du Temple de Jérusalem, en 70, les juifs se sont réunis. L'unité des juifs a poussé à l'exclusion des chrétiens.

Les voyages des auteurs du Nouveau Testament se déroulant principalement dans des pays hellénisés, les écrits se font en grec. Cependant, les textes originaux ayant été écrits sur des papyrus et ayant été très utilisés, ils ont disparu. Les copies les plus anciennes sont en grec car elles ont été transmises dans un milieu héellénistique.

 

On trouve différents types de manuscrits :

  • les manuscrits onciaux, testes transmis oralement, écrits en majuscules, simplement utilisés pour aider à la récitation

  • écrits en minuscules

  • Parchemins (peau de chêne travaillée)

  • Papyrus (plante dont on utilise les feuilles pour retranscrire)

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 11:28
           
      Les romains accéptaient toutes sortes de religion, et s'en inspiraient même parfois pour enrichir leur "palmarès" de divinités... Cependant, quelle que soit la religon, il fallait vénérer l'Empereur comme un dieu. Pour les chrétiens, comme pour les juifs, le religion monothéiste leur interdisait cette loi (le premier commandemant dit en effet "tu n'auras qu'un seul Dieu"...). Les juifs, qui avaient alors la seule religion monothéiste connue, n'adoraient pas l'Empereur mais, grâce à leurs alliances historiques avec les romains, offraient un sacrifice à Dieu pour lui.
      A la résurection du Christ nait une nouvelle religion, le christianisme, qui commence à réellement se propager dès la Pentecôte. Jusqu'en 64, il est respectée car les chrétiens sont considérés comme membres d'une secte juive turbulente. Mais les juifs, qui restent hostiles aux chrétiens, cherchent à les mettre dans des situations difficiles...
      Ainsi en 64, sous le règne de Néron, a lieu le célèbre incendie de Rome. L'empereur a longtemps été considéré comme responsable de cet incendie, ce qui aujourd'hui est remis en doute. Il est certain, cependant, que l'empereur utiliseles conséquences pour accuser les chrétiens, chez lesquels il trouve alors ses boucs émissaires.

1 Pierre 4, 12-16
12  Mes bien-aimés, ne vous laissez pas dérouter : vous êtes mis à l'épreuve par les événements qui ont éclaté chez vous comme un incendie ; ce n'est pas quelque chose de déroutant qui vous arrive.
13  Mais, puisque vous communiez aux souffrances du Christ, réjouissez-vous, afin d'être dans la joie et l'allégresse quand sa gloire se révélera.
14  Si l'on vous insulte à cause du nom du Christ, heureux êtes-vous, puisque l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous.
15  Si l'on fait souffrir l'un de vous, que ce ne soit pas comme meurtrier, voleur, malfaiteur, ou comme dénonciateur.
16  Mais si c'est comme chrétien, qu'il n'ait pas de honte, et qu'il rende gloire à Dieu à cause de ce nom de chrétien.

Copyright AELF - Paris - 1980 - Tous droits réservés
        Ce passage de l'épitre de Saint Pierre montre qu'il n'est pas mort pendant l'incendie, ou tout de suite après. Les historiens situent sa mort en l'an 67 ou 68, peu de temps avant Saint Paul. Cependant, l'incendie est certainement la cause de sa mise à mort.
       Mais, mis à part l'acte de Néron et quelques persécutions intermittentes, les chrétiens sont tolérés. Mais, pour les romains, la religion est un contrat entre les hommes et les dieux : les dieux protègent Rome tant qu'ils recoivent leurs cultes. Le fait que les chrétiens ne participent pas à ces cérémonies est alors concidéré comme un manque de respect et la preuve d'une obstination irritante, ce qui leur donne l'image d'une déloyauté envers Rome.
           De 81 à 96, sous le règne de l'Empereur Domitien, les chrétiens sont persécutés pour une raison d'Etat : ils prenaient trop de place aux yeux de l'Empereur...
Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 21:41

Voici des dates importantes à retenir pour connaitre la chronologie de l'Ancien Testament

-1800 : Abraham quitte Ur en Chaldée
                 Isaac (et Ismaël)
                 Esaü et Jacob
                 Les douze Tribus d'Israël (des 12 fils de Jacob : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Zabulon, Issacar, Dan, Gad, Aser, Nephtali, Joseph et Benjamin)

-1250 à -1230 : Exode, Dieu libère son peuple.

                                     Moïse

-1200 à - 1030 : Période des Juges, personnes appelées par Dieu pour conduire le peuple à un moment donné
                                      Samson, Déborah

-1030 à -1010 : Début de la Royauté : Saül
 

 

-1010 à -970 : Samuel, prophète. David, roi sur Juda et Israël : apôgée du Royaume d'Israël    
 

 

-971 à -933 : Nathan, Salomon, sagesse et richesse. Construction du Temple de Jérusalem

 

-931 : Séparation entre le Royaume du Nord (Samarie, capitale Samarie)  et le Royaume du Sud (Judas, capitale Jérusalem)

-721 : Prise du Royaume de Samarie
              Amos, Osée, Premier Isaïe

-622 : Découverte du Livre de la Loi

              Roi = Josias (640 - 609)
              Réformes religieuses
              Jérémie

             
-587 : Prise de Jérusalem par Nabuchodonosaur .
              Exil. Le peuple est déporté à Babylone. Plus de terre, plus de roi, plus de Temple.

-538 : Retour d'exil. Deuxième Isaïe (poèmes du serviteur souffrant)

-450 : Restauration des remparts de Jérusalem
              Réforme inspirée du Deutéronome
              Néhémie (-455) et Esdras (-399)

 

-333 : Prise de la Palestine par Alexandre le Grand

 

-320 à 200 : La Palestine soumise aux Lagides

 

-250 : Bible de la Septante (traduction des textes Hébreux en Grec )

 

-200 : La Palestine soumise aux Séleucides


-167 : Persécution d'Antiochus.
              Le Temple est profané.
              Révolte des Maccabées.


-63 : Le Général Romain Pompée prend Jérusalem : début de l'occupation romaine

 

-37 à -4 : Hérode le Grand

 
-20 : Reconstruction du Temple

 

+70 : Destruction du Temple de Jérusalem

 

+135-136 : Seconde guerre juive (Bar Kochba)

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article