Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

/ / /
  • Charité : la charité est l'expression de l'amour tel qu'il est défini en 1 Co 13. Dans ce passage du concile, il n'est pas utilisé au début, cependant on peut le trouver 6 fois dans le § 41 et 13 fois dans le § 42, où il est le mot central. C'est cet amour charité qui permet d'exercer la grâce que Dieu nous a accordée, permettant ainsi de marcher vers la sainteté, accomplissement de la grâce dans sa pleinitude.
  • Conseil évangélique : un conseil évangélique est un conseil fondé sur exemple de Jésus Christ. C'est un don divin fait à l'Église.
  • Devoir : dans LG 39-42, on voit une insistance importante sur le devoir de chaque chrétien à devenir saint. il ne s'agit pas simplement d'une proposition, mais d'un devoir : on peut d'ailleurs remarques qu'à chaque information donnée dans ce passage du Concile, c'est le verbe "devoir" qui est utilisé.
  • Église : c'est l'Église, peuple de Dieu, Corps du Christ et Temple de l'Esprit, qui est sainte. La sainteté de chacun est tout d'abord dûe à la sainteté de l'Église, qui est aussi l'Église Mère. C'est avec, par, pour et en elle que chaque baptisé est appelé à la sainteté.
  • Esprit Saint : Le Concile veut réaffirmer le rôle essentiel de l'Esprit Saint dans l'accomplissement du projet de Dieu et son appartenance complette à la Sainte Trinité. Paul VI, dans son audiance générale du 6 juin 1973, dira même : "A la Christologie et spécialement à l'ecclésiologie du Concile doivent succéder une étude nouvelle et un culte nouveau de l'Esprit Saint, précisément comme complément indispensable de l'enseignement du Concile". Cela signifie qu'à l'issue du Concile est née une volonté de rendre au Saint Esprit sa place entière dans la Trinité.
  • Fidèles : ici, l'utilisation du terme "fidèles" pour désigner le Peuple de Dieu n'est pas neutre. En effet, il y a une allusion forte au "peuple fidèle", appelé aussi communément le "peuple de l'Alliance". Le Concile, en utilisant ce terme, veut souligner combien il est rattaché à l'Écriture.
  • Grâce : "tout est grâce", affirme Georges Bernanos (inspiré de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus) dans le Journal d'un Curé de Campagne. Le Concile insiste sur la nécessité de cette Grâce sans laquelle rien ne serait. La Grâce de Dieu est sélective. En effet, chacun dans sa Grâce a droit à un privilège. La sainteté consiste à conquérir le privilège que Dieu me destine, te destine.
  • Humilité : Sainte Thérèse d'Avila et saint Jean de la Croix aimaient à  dire "humilité, humilité, chemin de sainteté". L'humilité, ce n'est pas cacher ses talents, mais c'est reconnaitre qu'ils viennent de Dieu et les exploiter pour Sa plus grande Gloire.
  • Lumineux témoignage et exemple de sainteté : le texte originel latin dit "sanctitatis testimonium et exemplum". Cela peut se traduire par "un témoignage et un exemple santifiants". Ainsi, l'exemple et le témoignage ne sont pas sanctifiants que pour celui qui les reçoit, mais aussi pour celui qui témoigne et donne exemple.
  • Miséricorde de Dieu : La miséricorde est la misère du coeur. C'est une bonté par laquelle Dieu voit la misère de l'homme et lui donne la grâce de le racheter. La plus grande preuve de la Miséricorde de Dieu est la mort sur la Croix de Jésus qui se livre entièrement pour libérer tous les hommes de leur misère, pour que l'homme ne soit plus simplement à l'image de Dieu, mais qu'il redevienne à Sa ressemblance (ressemblance perdue par le péché originel).

Partager cette page

Repost 0
Published by