Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 00:00

 

Vous entendrez mieux ceci par des similitudes, non point toutefois comme on entend ce qui se passe au dessous des sens, ni comme on comprend la manière de faire un ouvrage, une broderie ; mais vous en aurez suffisamment l'intelligence pour le croire comme vous le devez. Prenez une lame de fer et la jetez dans une fournaise bien ardente, puis prenez les pinces et la retirez de là ; vous verrez que cette lame qui naguère était fer seulement, est à présent enflammée, en sorte que vous ne sauriez si c'est fer ou feu, car ce fer est tellement enflammé qu'il parait plutôt feu que fer, tant ces deux natures se sont mêlées ensemble ; si bien que vous pouvez dire que ce feu est un feu enferré et ce fer un fer embrasé. Cependant, quoi que ces deux natures soient si unies, c'est néanmoins sans préjudice l'une de l'autre ; car le fer pour estre jeté dans le feu ne laisse pas d'estre fer, et le feu pour estre dans le fer ne laisse pas d'estre feu. Que si vous voulez voir ceci plus clairement, mettez de l'eau sur ce fer chaud et vous verrez qu'il retournera en sa première forme. Il en est ainsi de la Divinité et de l'humanité. La Divinité c'est le brasier ardent dans lequel a esté jetée l'humanité, et cette humanité a esté dès lors tellement jointe avec la Divinité qu'elle a participé à la nature divine, en telle sorte que l'homme a esté fait Dieu et Dieu a esté fait homme, sans que pour cela la nature divine et la nature humaine aient laissé d'estre ce qu'elles estoyent auparavant. Or, comme le fer que l'on tire de la fournaise ne s'appelle plus fer seulement, ains fer embrasé, et le feu, un feu enferré, aussi disons-nous qu'en l'Incarnation Dieu est humanisé et l'homme divinisé. Mais il y a une différence en cette similitude : en jetant de l'eau sur le fer embrasé le feu le quitte et le laisse en sa première forme toute seule, tandis qu'en l'union de la Divinité avec l'humanité il n'en prend pas ainsi ; car depuis que la nature divine a esté jointe avec l'humaine elle ne s'en est jamais séparée par aucune eau de tribulation que l'on ait jetée dessus, ains elles sont toujours demeurées très étroitement unies et d'une union indissoluble et inséparable Voilà donques comme vous pourrez entendre que c'est que l'Incarnation.

 

La suite dimanche...

Partager cet article

Repost 0
Published by nanou912 - dans Lecture...
commenter cet article

commentaires