Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 21:20

On appelle "pères de l' Église" les premiers grands théologiens, qui ont travaillé au fondement de l'Eglise tout de suite après les apôtres. On distingue la période apostolique, qui considère les deux premiers siècles, et la période patristique, qui va jusqu'au septième siècle.
Eusèbe de Césarée présente les pères de l'Eglise comme des "embassadeurs des cieux"
Il faut distinguer deux méthodes : La philosophie dans la patristique et l'apologie dans la patristique

I La philosophie :
Il s'agit d'une récupération de la philosophie grecque pour nourrir la théologie, au service de la Foi : on parle d'une théologie philosophique. L'objectif des oeuvres patristiques est une proclamation ainsi qu'une défence de la Foi.
Deux Pères de l'Eglise représentent bien cette méthode : saint Justin et saint Clément d'Alexandrie

* Justin (100-165)http://www.1000questions.net/fr/Qui-sont/images/saint_justin.jpg
Né païen, Justin a étudié tous les philosophes grecs avant sa conversion.
Une fois converti, il choisit d'utiliser les philosophes grecs pour témoigner de sa foi, car pour Justin, "toute vérité est chrétienne". Or, la philosophie est une vérité en germe : pour Justin, les philosophes se rapprochent tous de la doctrine universelle du christianisme. Une phrase de ce philosophe et théologien l'illustre bien : "non pas que la doctrine de Platon soit étrangère à celle du Christ, mais elle ne lui est pas absolument identique"


http://remacle.org/bloodwolf/erudits/photius/StPhotios.jpg* Clément d'Alexandrie (150-215)
Pour lui, il y a une certaine harmonie entre le monde grec et le christianisme. Il est l'auteur de trois grandes oeuvres le Protreptique, le Pédagogue et les Stromates. Dans ses livres, Clément d'Alexandrie utilise la philosophie pour démontrer les erreurs des hérétiques et des païens. En effet, pour lui la philosophie ouvre au christianisme, elle doit être utilisée pour présenter la Foi, elle permet de préciser sa Foi personnelle, la philosophie rend la Foi plus vigoureuse par son caractère démonstratif, car la Foi est une quête de la connaissance.


II L'apologie :

Un apologète est un philosophe qui a progressé dans la Foi

* Irénée de Lyon (140-202)http://www.sources-chretiennes.mom.fr/upload/img/Irenee.jpg
Cet apologète fait une grosse sythèse contre les hérésies, réfutant les erreurs commises sur le contenu de la Révélation et de la Foi. Car Irénée de Lyon défend l'unité de la Foi en Christ qui doit entrainer l'unité de l'Eglise.
Il démasque alors les erreurs des gnostiques et réfute ces erreurs. Le mystère trinitaire n'est pas, en effet, une "énigme" trinitaire !
Sa théologie se résume en un mot : recapitulatio : Le nouvel Adam révèle en sa personne l'ancien Adam, le Verbe fait chair révèle tout l'homme, Il récapitule le monde sans frontière, ainsi que toute l'histoire du Salut.


* Tertullien (160-220)
Il condamne la philosophie, mais utilise sa méthode : si la philosophie étudie la sagesse, le chrétien vit la sagesse en Christ.
Tertullien défend une première théologie trinitaire, encourageant toujours la rupture entre la philosophie et la théologie.


III Les premières décisions théologiques

http://home.nordnet.fr/~caparisot/images/nicee.jpg

Arius remet en cause la trinité, ce qui entraine le concile de Nicée (en 325). On voit alors naitre une doctrine trinitaire.
Pour les théologiens, la philosophie sert la théologie. Le concile souligne l'importance de l'institution de la théologie, qui devient une véritable organisation magistérielle.


Conclusion
Les Pères de l'Eglise ont marqué la théologie de l'Eglise durant toute son histoire. Au début du XXeme siècle, un renouveau du thomisme (théologie basée uniquement sur saint Thomas d'Aquin) mettra les Pères de l'Eglise de côté, mais dans les années 50 la patristique ressort, en réponse à ce renouveau du thomisme. Ce débat sur l'importance à accorder au thomisme d'une part et aux Pères de l'Eglise d'autre part sera l'une des raisons du concile Vatican II

Partager cet article

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article

commentaires

Pr S. Feye 14/05/2013 16:37

Toutes ces analyses me paraissent très bien fondées. Il y aurait, à mon avis un grand intérêt à faire une étude comparée de ces doctrines avec celles, récentes du "Message Retrouvé" de Louis
Cattiaux.

Pr S. Feye

Schola Nova - Humanités Gréco-Latines et Artistiques
www.scholanova.be
www.concertschola.be
www.liberte-scolaire.com/.../schola-nova