Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 15:00

En Chine il y a deux Église  catholique : une Église  clandestine, qui a toujours été fidèle au Pape et qui n'a jamais été reconnue par l'État, et une seconde Église, tolérée par l'État communiste chinois et reconnue récement par le Saint Père. Cependant, le dialogue entre l'Église clandestine et l'Église officielle reste assez tendu. Tous les catholiques vivent leur Foi avec difficulté, mais l'Église clandestine est persécutée aujourd'hui encore. Voici un fait récent qui le démontre encore.

 

Le 28 août dernier, l'évêque de Fuzhou, Mgr Yang Shudao , est décédé à l'âge de 91 ans, avec plus d'un tiers de sa vie passé en prison.


Fuzhou

 

Cet évêque a vécu difficilement son sacerdoce : il a été arrêté et emprisonné en 1955, à cause de sa Foi et pour son refus à rejeter le Pape comme chef de l'Église, et n'a été libéré qu'en 1981. C'est en 1987 qu'il a été ordonné évêque, de manière clandestine car refusée par l'Etat, ce qui lui a vallu en 1988 un nouvel emprisonnement de trois ans.

De sa libération en 1991 jusqu'à sa mort la surveillance policière ne l'a pas laché, l'interpellant à plusieurs reprises.

La sépulture de cet évêque pose aussi problème, puisque sur le diocèse dont il était évêque, 27 prêtres sont des prêtres officiels, tandis que 81 sont clandestins, et le dialogue entre ces prêtres est assez tendu et les prêtres "officiels" n'ont pas eu de grandes occasions de rencontrer Mgr Yang Shudao et n'ont pas eu de grandes nouvelles quant à cette sépulture -qui s'est déroulée le premier septembre dernier. Face à cela, les représentants de l'Etat chinois craignaient la sécurité de cette sépulture, ordonnant ainsi un limitation du nombre de fidèles pouvant assister à cette sépulture...

 

Le cas de cet évêque est souligné car il s'agit d'un homme important, mais le nombre de chrétiens qui passent de nombreuses années dans les prisons, qui sont surveillés par la police, à cause de leur Foi, n'est pas moindre.

S'il est fréquent de parler des persécutions des débuts du christianisme, on oublie souvent qu'aujourd'hui encore des chrétiens, des catholiques, souffrent à cause de leur Foi.

 

N'oublions pas de prier pour eux, et n'ayons pas peur de témoigner de notre Foi !

Partager cet article

Repost 0

commentaires