Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 00:00

 

En ce jour où nous fêtons la Croix Glorieuse, voici une petite méditation à propos de l'obéissance. C'est l'un des trois vœux prononcés par les religieux(ses) et les prêtres. Mais l'obéissance est un excellent moyen de parvenir à la sainteté, quelle que soit notre vocation ! D'ailleurs, le septième article de la loi scoute dit « le scout obéit sans réplique et ne fait rien à moitié »...

 

Obéir...

Obéir par amour, même si l'on ne comprends pas toujours pourquoi.

Obéir non pas simplement pour obéir bêtement, mais au contraire pour accepter librement de répondre à un appel.

Car l'obéissance est la meilleure amie de la liberté. En effet, pour être libre, il faut obéir pleinement, jusqu'au bout aux règles que l'on s'est imposé pour atteindre le but que l'on souhaite et tout simplement pour découvrir le vrai bonheur. Quelqu'un qui désobéit n'atteint rien du tout, si ce n'est une impression de bonheur, une fausse liberté.

La meilleure preuve que l'obéissance et la liberté sont inséparables, c'est Jésus Lui même.

Jésus qui a accepté, par obéissance à Son Père et malgré les tentations, d'être bafoué, arrêté, enchainé, flagellé, couronné d'épines, crucifié. Jésus qui a été humilié. Jésus qui a souffert. Jésus dont le Cœur a été transpercé. Jésus qui est mort sur la Croix alors qu'Il était innocent, alors qu'Il est le Saint des saints. Oui, par cette obéissance folle, Jésus a montré Sa liberté. Et cette liberté n'est pas n'importe laquelle : grâce à cette obéissance libre et sans réserve, Jésus est ressuscité, ouvrant ainsi les portes de la Vie Éternelle à tous ceux qui Le suivent.

Alors, puisque liberté et obéissance sont inséparables, ceux qui veulent être libres doivent pleinement obéir. Les plus libres sont les plus obéissants car ils ne sont dépendants de rien, pas même de leur propre volonté. Ce n'est pas une obéissance passive : bien au contraire, elle engage tout l'être.

J'oserai même dire que les plus libres sont les religieux/ses cloîtré(e)s... par leur règles -précises sur de nombreux points, qu'ils respectent par obéissance, sans que cela ne leur plaise toujours -surtout au début- ils vivent dans cette liberté presque comparable à celle du Christ. Ils obéissent à leurs supérieurs même si parfois cela peut paraître (ou même être) injuste, en communion avec le Christ en Croix, vivant ainsi déjà un peu dans le Royaume. Les pieds sur terre et la tête dans le ciel...

 

« Il vaut mieux aimer l'obéissance que craindre la désobéissance »

St François de Sales

 

J'en profite pour vous inviter à (re-)lire l'extrait du livre de H.U. von Balthasar, la Foi du Christ

Partager cet article

Repost 0
Published by nanou912 - dans Lecture...
commenter cet article

commentaires