Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 16:00

Sur ce blog, l'idée n'est pas de parler politique, mais plutôt foi et théologie... or, l'éthique fait partie de la théologie...

Comme vous avez du suivre de près tout ce qui s'est passé lors de la manif pour tous, les débats quant au nombre de participants, les réactions des hommes poltiques... et ce qui se passe actuellement au parlement à ce sujet...

 

je vous propose deux textes d'Eglise pour voir l'actualité de ce côté :

 

Le premier concerne la conférence des évêques de France (CEF)

 

Le 16 janvier, les membres du Conseil permanent des évêques de France ont rendu public un communiqué officiel où ils appellent le gouvernement à être attentif au clivage qui pourrait naître dans la société française.

"Depuis de longs mois, nous avons alerté le gouvernement et l’opinion publique sur le risque de clivage profond que représentait, au sein de la société française, le projet de loi permettant le mariage et l’adoption pour les personnes de même sexe. Ce clivage est d’autant plus malvenu que notre pays connaît une période de fortes difficultés économiques et sociale s qui devrait, au contraire, amener les responsables politiques à rassembler le pays.
L’ampleur exceptionnelle de la manifestation du dimanche 13 janvier montre, s’il en était besoin, que cette alerte était fondée. Dans les trois cortèges convergeant vers le Champ de Mars, des gens de toutes les régions de France, jeunes ou plus âgés, en famille, avec leurs enfants ou seuls, de toutes opinions, de toutes religions ou sans religion, ont défilé avec conviction, dans la bonne humeur et sans agressivité à l’égard de quiconque. Dans cette grande diversité, la caractéristique commune était la reconnaissance de la famille, l’intérêt supérieur des enfants et le respect de la filiation.
Une majorité politique ne peut, sans dommage pour le bon fonctionnement démocratique, ignorer les réactions que suscite chez tant de nos compatriotes le projet d’une telle « réforme de civilisation ». La mission du politique est d’offrir le cadre d’une authentique réflexion sociale sur ces questions majeures que sont la transmission de la vie et la nature des liens humains. C’est pourquoi nous souhaitons, qu’à l’occasion du débat parlementaire, les élus et les politiques proposent des solutions et des formulations qui soient respectueuses du caractère hétérosexuel du mariage, de la filiation et des personnes homosexuelles.
Pour notre part, comme évêques, nous invitons les communautés catholiques, à poursuivre la réflexion sur ces enjeux fondamentaux.


Les membres du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France : Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, président de la CEF - Mgr Hippolyte SIMON, archevêque de Clermont, vice-président de la CEF - Mgr Laurent ULRICH, archevêque de Lille, vice-président de la CEF - Mgr Jacques BLAQUART, évêque d’Orléans - Mgr Jean-Claude BOULANGER, évêque de Bayeux et Lisieux - Mgr Jean-Pierre GRALLET, archevêque de Strasbourg - Mgr Hubert HERBRETEAU, évêque d’Agen - Mgr Jean-Paul JAEGER, évêque d’Arras - Mgr Jean-Paul JAMES, évêque de Nantes
(source)

 

 

La seconde s'est passée à Rome il y a une semaine :

Des jeunes prient pour la France et la famille place Saint Pierre

Le rosaire du Centro san Lorenzo

Comme chaque semaine, à l'initiative du Centro San Lorenzo de Rome, un groupe de jeunes s'est réuni ce vendredi 25 janvier 2013, place Saint-Pierre, pour porter devant la Vierge Marie les intentions de la famille et de la France.

Bravant un vent glacial, jeunes – et moins jeunes – ont médité ensemble le chapelet retransmis en direct sur Internet notamment par TelePace et webTV.

Lorsque quatre heures sonnaient à la cloche de Saint Pierre, ce sont les mots du cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence épiscopale française, prononcés le 12 janvier dernier, au sujet du projet de loi sur le « mariage pour tous », qui inaugurèrent ce temps de prière fraternelle. Dans ce court message, l’archevêque de Paris appelait à la prière pour « éclairer les consciences de nos élus » car, avait-il dit « nous croyons fermement que notre prière a une action concrète ».

Entourant la croix de JMJ, plusieurs nationalités étaient présentes. Certes, des Français de Rome participaient avec cœur à l'appel lancé par certains membre de l'épiscopat français et relayé par le comité « Tous en prière pour la famille ». Mais, nombreuses et diverses étaient les nationalités qui avaient répondu présent à cette mobilisation pour la famille.

Pour Carly, jeune anglaise responsable de la « Mission rosaire » du Centro San Lorenzo, « la famille est la fondation de nos sociétés, la base de la vie », aussi, selon elle, il est important de porter la prière de la famille « père-mère-enfant » au delà des frontières. Pour Aneta, étudiante slovaque à Rome, la prière des jeunes doit porter des « causes concrètes ». Mais, au-delà des questions de société qui agitent notre actualité, elle estime que « prier pour la famille, c'est aussi prier pour l'unité de la famille ». Pour ces jeunes, c'est avant tout l'universalité de l’Église dont ils ont fait l’expérience dans ce temps de prière : en dépit des différences, « nous sommes comme frère dans le Christ » affirmait une jeune fille portant fièrement les couleurs du Centro San Lorenzo.

Le Centro se trouve à deux pas de la Place Saint-Pierre, au fond de la Via Pfeiffer, une impasse qui débouche dans la fameuse Via della Conciliazione. Il a pour mission de constituer un espace dédié à la jeunesse. Géré par la Communauté de l'Emmanuel il est lié aux Journées Mondiales de la Jeunesse depuis que le Bienheureux pape lui a confié, en 1984, la Croix des JMJ destinée à parcourir le monde...

Des milliers de jeunes du monde entier s'y retrouvent chaque année. Tous ont cette soif d'approfondir leur relation avec Dieu. Une jeune nous confie qu'elle y est venue par hasard et n'y a trouvé que « paix et joie ». Pour Jean-Baptiste, séminariste participant à l'animation et aux diverses activités sacramentelles proposées, le Centro San Lorenzo est une « communauté de jeunes cherchant Dieu ensemble ». Enfin, pour Cécile, jeune française responsable de l'accueil des groupes, le Centro est un lieu vivant où chaque jeune doit se sentir accueilli... (source)


Partager cet article

Repost 0

commentaires