Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 00:00

Nous entrons aujourd'hui dans le temps de l'Avent ! Je vous propose de cheminer avec Saint François de Sales vers Noël, à partir d'un sermon qu'il fait sur l'Incarnation. Bonne lecture !

 

 

saintfrancoisdesales2Nous faisons aujourd'hui la fête de l'attente de l'enfantement de la glorieuse Vierge, c'est à dire nous attendons la venue et naissance de notre cher Sauveur et Maitre. Or, mon dessein est de vous faire un petit catéchisme auquel je vous veux parler de l'Incarnation, car ceci n'est pas une prédication ni une exhortation. Tous sont obligés, selon saint Thomas (IIa IIae 2,5-8), d'entendre les mystères de la foi et de savoir ce qu'ils doivent croire ; non pas comme les théologiens pour en disputer, o non, je ne dis pas cela, mais en la façon qui convient aux simples fidèles. Plusieurs s'efforcent de les prêcher et bien faire saisir, mais il y en a peu qui les croient et les entendent bien. De là vient que lors qu'on considère ces mystères l'on fait souvent des erreurs ; car, comme pouvons-nous méditer ce que nous ne connaissons pas ? C'est pour cela qu'en ces maisons l'on enseigne le catéchisme aux novices (Coutumier 6,8), à ce qu'elles sachent ce qu'elles doivent croire et comme elles doivent entendre ce qu'elles méditent. Je ne parlerai pas doctement en ce lieu du mystère de l'Incarnation, ains tout simplement à fin que l'on me puisse facilement comprendre. Pour ce faire, je diviserai mon discours en trois points : au premier nous verrons qui a fait le mystère de l'Incarnation ; au second, que c'est que l'Incarnation ; au troisième, pourquoi l'Incarnation a été faite.

Premièrement, nous savons que c'est le Père qui nous a donné son Fils, car nous lisons (Jn 3,16) que Dieu a tant aimé le monde qu'il lui a donné son Fils unique. Néanmoinsce n'est pas le Père seul qui a fait l'Incarnation, ains aussi le Fils et le Saint Esprit. Et, bien que la très sainte Trinité soit intervenue en ce mystère, néanmoins il n'y a que la seconde Personne qui se soit incarnée. Les anciens Docteurs, particulièrement saint Bonaventure (De Vita Christi 4), rapportent plusieurs similitudes de ceci pour nous le faire entendre ; mais pour vous le rendre plus intelligible je l'accommoderai à notre façon. Voilà une fille à qui l'on donne l'habit : la Supérieure, la Directrice ou Maitresse l'habillent, lui mettent sa robe, mais elle ne laisse pas pour cela de s'aider. Trois personnes interviennent donc en cette action: cette fille, la Supérieure et la Directrice ; néanmoins il n'y en a qu'une qui soit habillée, à savoir celle qui prend l'habit. Ainsi en est-il de l'Incarnation : le Père fait l'Incarnation, le Saint Esprit la fait et le Fils aussi qui s'incarne lui mesme. Mais ni le Père ni le Saint Esprit ne se sont incarnés, c'est seulement la Personne du Fils qui demeure vestue de la robe de notre humanité.

Il y a plusieurs autres similitudes semblables à celle ci et propres à faire entendre ce mystère Voilà un prince que l'on habille de sa pourpre ou robe royale. Ce sont deux seigneurs qui l'en revestent, et lui, qui est la troisième personne, reçoit la robe. Mais encore que les autres l'habillent, il ne laisse pas pourtant de faire quelque chose, il remue les bras et les mains pour s'aider; cependant, de ces trois personnes il ne demeure que le prince d'habillé. C'est ainsi que nous pouvons entendre comment les trois Personnes de la très sainte Trinité se sont aidées au mystère de l'Incarnation, quoi qu'il n'y ait eu que le Fils qui se soit revestu de notre nature. Tout ce que cette adorable Trinité opère hors de soi se doit attribuer aux trois Personnes divines, car ce que fait le Père, le Fils et le Saint Esprit le font aussi, d'autant que bien qu'ils soient trois Personnes ils ne sont toutefois qu'un seul Dieu, n'ayant qu'une mesme sapience, puissance et bonté. Et combien que l'on attribue la puissance au Père, la sapience au Fils et la bonté au Saint Esprit (serm2 p.98), néanmoins le Père n'est pas lui seul tout puissant, ains le Fils et le Saint Esprit le sont aussi. De mesme, le Fils n'est pas lui seul tout sage, mais le Père et le Saint Esprit ont aussi la mesme sapience et sagesse, comme ce divin Esprit n'est pas non plus lui seul la toute bonté. Il n'y a donc qu'un Dieu en trois Personnes, et ce Dieu est tout puissant, tout sage et tout bon. L'on nomme encore la première Personne, qui est le Père, Seigneur et " Créateur du ciel et de la terre ; " ce n'est pas à dire pour cela que le Fils et le Saint Esprit ne soient aussi bien créateurs que le Père, puisqu'ils n'ont tous trois qu'une mesme puissance avec laquelle ils ont fait et créé toutes choses. Donques, ce n'est point le Père seul ni le Saint Esprit tout seul qui a fait l'œuvre de l'Incarnation, ains c'est le Père, le Fils et le Saint Esprit, mais le Fils demeure incarné. Or, quand on vous demandera qui a fait ce grand mystère, vous répondrez que c'est la très sainte Trinité, mais qu'il n'y a que la seconde Personne qui ait pris notre humanité.

 

... la suite mercredi !

Partager cet article

Repost 0
Published by nanou912 - dans Lecture...
commenter cet article

commentaires