Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation

   Vous valez ce que vaut votre cœur.
Toute l'histoire de l'humanité est l'histoire du besoin d'aimer et d'être aimé    

St Jean-Paul II

 

 

Que Cherches-Tu ???

26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 10:00

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/religion/s-informer/actualite/le-vatican-annonce-le-programme-de-l-annee-de-la-foi-_np_-2012-06-21-821534/26373089-2-fre-FR/Le-Vatican-annonce-le-programme-de-l-Annee-de-la-foi_article_main.jpgVoici un résumé des audiances du 14 et du 21 novembre - que vous pouvez lire en intégralité en cliquant sur la date correspondante !

 

Le 14 novembre, dans son audiance, le Pape a rappelé d’abord que "l’initiative de Dieu précède toujours toute initiative de l’homme" et que Dieu est le premier à nous guider tout en respectant notre liberté. Il cite saint Augustin pour souligner que la foi est un don gratuit de Dieu : "ce n’est pas nous qui possédons la Vérité après l’avoir cherchée, mais c’est la Vérité qui nous cherche et nous possède." Il s'empresse d'ajouter ensuite qu'il existe des chemins qui nous conduisent à Dieu !

Après avoir rappelé l'idée née au siècle des Lumières que Dieu ne serait qu'une illusion inventée par l'homme, il souligne que si la place centrale que Dieu doit occuper dans notre vie est oubliée, délaissée, alors la place de l'homme face à la création est elle aussi destabilisée.

Puis, Benoît XVI indique trois chemins à suivre pour répondre au scepticisme du monde : le monde, l'homme et la foi.

Le monde dans lequel l'homme est invité à contempler la création. Le monde que l'homme doit chercher à comprendre, à mieux connaitre, pour découvrir sa grandeur et, de là, la grandeur de son Créateur -le Pape donne ici l'exemple d'Albert Einstein.

L'homme dans son intériorité. Afin de se recréer, l'homme doit entrer au plus profond de lui même et pouvoir dire avec le psalmiste "Je reconnais devant toi le prodige, l’être étonnant que je suis : étonnantes sont tes œuvres toute mon âme le sait." (Ps 138, 14). L'homme doit aussi découvrir le vide qui est en lui et chercher Celui seul qui peut réellement le combler.

La foi, qui se doit d'être vécue. "Celui qui croit est uni à Dieu, il est ouvert à sa grâce, à la force de la charité." La foi nourrit et transforme. Face au monde, elle est une réponse vivante !

 

http://www.clg-rolland-sartrouville.ac-versailles.fr/IMG/jpg/Saint-Paul.jpgLe 21 novembre, le pape a introduit ainsi sa catéchèse : "Nous avançons dans cette Année de la foi, en portant dans notre cœur l’espérance de redécouvrir quelle joie il y a à croire et retrouver l’enthousiasme de communiquer à tous les vérités de la foi." Il explique ainsi que d'une part la Foi est une intelligence, elle est source de la vraie connaissance et que d'autre part elle s'exprime dans le don total de soi à Dieu et pour les autres. Il ajoute ensuite que la connaissance de Dieu est vitale et que la Foi et l'Amour (charitas) sont inséparables.

Benoît XVI développe en expliquant le "caractère raisonnable de la Foi en Dieu" : il faut refuser de comparer la Foi à l'absurdité car Dieu n'est pas absurde mais Dieu est mystère. Or un mystère est "surabondance de sens, de signification, de vérité". Il ajoute ensuite que "Dieu, par Sa Grâce, éclaire la raison". En appelant à nourrir l'intelligence de sa Foi, il cite saint Augustin qui, dans un de ses sermons, dit "Crois pour comprendre et comprends pour croire". Il rappelle que la foi catholique a été expliquée comme raisonnable par le bienheureux pape Jean Paul II dans son encyclique Fides et Ratio et, bien avant, dans le Nouveau Testament. Il cite Saint Paul dans sa première lettre aux Corinthiens (1 Co 1, 18. 22-23) puis explique : "Paul voit donc dans la Croix non pas un événement irrationnel, mais un fait salvifique qui possède un bon sens propre, reconnaissable à la lumière de la foi. Dans le même temps, il a tellement confiance dans la raison humaine qu’il s’étonne du fait que de nombreuses personnes, bien que voyant les œuvres accomplies par Dieu, s’obstinent à ne pas croire en Lui ".

Il conclut en appelant à l'évangélisation : Espérons alors que notre engagement dans l’évangélisation aide à redonner son caractère central à l’Évangile dans la vie de tant d’hommes et femmes de notre temps. [...] Cela vaut la peine de se prodiguer pour le Christ, Lui seul satisfait les désirs de vérité et de bien enracinés dans l’âme de chaque homme: à présent, dans le temps qui passe, et le jour sans fin de l’Éternité bienheureuse.



Partager cet article

Repost 0
Published by nanou912 - dans Théologie
commenter cet article

commentaires